Carnet de Karasu

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Mer 3 Fév - 16:23

Kyôden Kyoden




Il est nouveau à Terrae. Il est de taille normale, a les cheveux châtain-roux et les yeux bleus. Il est maintenant un Démon Téléporteur.


Terrae, le 3 février : J'étais en train de survoler l'île lorsqu'il s'est mis à pleuvoir. En prenant la direction de l'institut, j'ai vu un garçon que je n'avais jamais vu, perdu dans les bois et qui semblait passablement énervé. Je suis allé le voir pour le cas où il aurait eu besoin d'aide. C'était le cas, vu qu'il était perdu (sous la pluie en plus, il n'avait pas eu de chance).
Il est nouveau à Terrae et s'appelle Kyôden (je me demande pourquoi je l'écrit vu que j'ai déjà marqué son nom...).
Il a l'air sympa mais ne semble pas être du genre à dire tout ce qu'il pense et à davantage penser que parler.
Il avait déjà entendu parler des Affinités, je n'ai eu qu'à lui expliquer les rangs Anges et Démons.
Par contre, il m'a posé une question à laquelle je n'avais jamais pensé : à quoi nous servent nos pouvoirs?
Je n'ai jamais vu l'utilité de me la poser, comme si la réponse était tellement naturelle que ça reviendrait à demander pourquoi on existe.
Mais mine de rien, cette question a commencé à me faire réfléchir (c'est peut être pour ça que j'ai mal à la tête en ce moment!).
Puis la foudre est tombée, non loin de nous. Il s'est approché de l'endroit de l'impact et a fini par me demander de lui forger une arme car Himienaï lui avait parlé de moi (alors que je suis sûr qu'elle aurait très bien pu lui forger une belle arme aussi).
Bien sûr, j'ai accepté.
Himienaï lui a même laissé entendre que je pourrais l'entraîner au katana et il me l'a demandé.
Une fois encore, j'ai accepté.
Il a l'air vraiment motivé pour apprendre à s'en servir. Ça me donne encore plus envie de l'entraîner pour voir comment il se débrouillera et aussi pour voir ce qu'il vaudra avec un peu d'entraînement en combat.
Une fois arrivés dans la cour, on a conclut que je lui donnerai son premier entraînement en même temps que son katana lorsque ce dernier sera forgé puis nous nous sommes séparés.


Terrae, le 21 février : Kyôden a passé son Initiation. Il est devenu un Démon Téléporteur.
J'ai enfin terminé le katana qu'il m'avait demandé de lui forger et je suis allé le lui apporter dans sa nouvelle chambre.
Lorsque j'ai frappé, j'étais certain qu'il était à l'intérieur mais il est arrivé à l'angle du mur du couloir (sûrement une téléportation qui avait raté).
Je lui ai donné son katana. Il avait vraiment l'air ravi. J'étais content qu'il lui plaise. Après tout, même si je doute qu'il s'en soit rendu compte, ce katana deviendra (sauf s'il décide d'arrêter de le pratiquer), plus ou moins directement son ami.
Puis, il a décidé de s'en servir et a porté un coup vers moi. J'ai paré l'attaque mais plus par réflexes qu'autre chose... puis je me suis évanoui (l'émotion). Une fois réveillé, je l'ai surpris en train d'essayer de me voler Shibien mais je l'ai arrêté.
On s'est ensuite rendu à la salle d'entraînement Tonnerre. Il a voulu se téléporter pour y arriver plus vite mais il a loupé son coup et a atterri je ne sais où.
Par contre, il n'a pas aimé que j'en rigole (il est vraiment susceptible comme garçon quand même).
On a fini par commencer l'entraînement et je lui ai montré les poses fondamentales.
A chaque nouvelle chose que je lui montrait, il essayait d'y mettre un couche personnelle avec ses pouvoirs (même qu'un moment donné, il n'a pas réussi à combiner l'électricité avec sa lame et que ça l'a agacé. Résultat, il a commencé à passer ses nerfs sur moi sauf que je n'aime pas qu'on me réponde sèchement comme ça à cause de la fierté de quelqu'un qui en a prit un coup. Bon, il a finit par s'excuser et puis, ce n'était pas violent non plus donc ce n'est pas grave).
Il a vite assimilé les déplacements. Il ne s'en rendra peut être pas compte mais ce sera un énorme avantage et un grand gain de temps pour la suite de son apprentissage.


Dernière édition par Karasu le Mer 3 Mar - 2:49, édité 9 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Sam 6 Fév - 22:11

Aoi



Elle est une Étoile Sensitive. Elle est légèrement plus petite que la moyenne, a les cheveux bruns et les yeux bruns.


Elle vient de l'île de Hokkaïdo. Elle aime beaucoup dessiner et est souvent... tête en l'air. Elle est sortie avec Minoru mais ce dernier s'est fait tuer par des intrus qui se trouvaient à Terrae (mais Storm et moi les avons tué ensuite). Maintenant, elle est avec Rafael.
Au début, ses relations avec Adelma, la sœur de Rafael, étaient TRÈS mauvaises (elles en sont plusieurs fois venu aux mains) mais ça a l'air d'aller un peu mieux maintenant (enfin je crois).

Aoi sera du voyage pour la mission en Russie.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:40, édité 8 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Mar 9 Fév - 20:27

Je ne sais pas pourquoi je l'écris. Peut-être parce que ça me permettrait de mieux concrétiser les pensées qui tourbillonnent en moi depuis un certain moment. Peut-être même que ça me permettrait de trouver des réponses à toutes ces questions que je me pose.

En tout cas, j'ai besoin de les poser, des les écrire.

Pourquoi les hommes passent leur temps à se plaindre de leur situation?

Pourquoi, lorsque quelque chose de triste leur arrive, ils agissent comme si tout les malheurs du monde leur tombaient dessus?

Pourquoi passent-ils leur temps à se morfondre dans sur leur situation? Ce n'est pourtant pas ce qui la règlera, bien au contraire, ils ne font que se faire davantage de mal.

Pourquoi préfèrent-ils essayer de faire croire à tout le monde qu'ils vont bien quand ils vont mal alors que personne ne peut le faire. Chacun a quelque chose qui révèle son véritable état.

Mais malgré ça, ils continuent à vouloir rester dans le monde qu'ils se sont créé. Ce monde où ils sont persuadés que tout le monde vit heureux et qu'ils sont les seuls à souffrir, qu'ils sont les seuls à avoir des soucis, qu'ils endossent toutes les peines du monde à eux seuls.

Pourtant, ils savent qu'ils peuvent avoir de l'aide de la part de personnes qui les connaissent. Parfois cette aide vient de la part de personnes qu'ils ne connaissent pas.

Mais la plupart du temps, ils refusent cette aide. Ils refusent de croire que des personnes qu'ils considèrent comme étant heureuses, comme étant les personnes ayant le bonheur qu'ils sont persuadés d'avoir perdu, puissent vouloir les aider.

Ils sont persuadés, non, ils souhaiteraient que personne ne les aide, pour davantage se persuader qu'ils sont seuls au monde, que plus rien de bon ne pourra leur arriver.

Malheureusement, très peu de personnes ouvrent les yeux lorsque des personnes s'inquiètent pour elles et le leur font comprendre. La plupart des gens estiment que leur malheur est bien trop grand pour que quelqu'un puisse les aider à en sortir, qu'ils ne peuvent s'en sortir que par eux-même ou alors qu'ils ne le pourront jamais.

Peut être alors que la torture aurait une autre fin que celle de simplement faire souffrir quelqu'un ou pour leur retirer des informations par la force.

Peut être qu'elle aurait , au contraire, une visée plus bénéfique.

La torture pourrait ainsi montrer à ces personnes qui sont enfermées dans leur bêtise que leurs souffrances qu'ils jugent ultimes, irréversibles et j'en passe, ne le sont pas tant qu'ils le pensent. Ils verraient qu'ils peuvent souffrir encore plus.

Les mettre dans des situations où ils risquent à tout moment de mourir leur montrerait également à quel point leur situation qu'ils jugent souvent comme la pire imaginable ne l'est pas.

Peut être que la torture n'est pas si condamnable que ça. Si elle n'était pas utilisée à des fins sadiques et personnelles, je suis sûr qu'elle pourrait être source de bonheur.

En résumé, les personnes qui passent leur temps à se lamenter sur leur sort devraient être exposés à davantage de souffrance, et ainsi les exposer à une situation pire que celle qu'ils subissent, pour leur prouver que leur sort n'est pas si terrible qu'ils le pensent, qu'il pourrait être bien pire et donc que leurs lamentations sont futiles.

Malheureusement, ça ne restera qu'un doux rêve, une belle utopie.


Je vais faire comme pour les "fiches" des personnes que je croise à Terrae et donner des titres à ces idées qui me viennent (parce que je ne doute pas que j'en aurai d'autres qui me viendront à l'esprit). Mais ici, je mettrai ces titres en bas et non en haut parce que ça fait classe je trouve (un jour, il faudra que je comprenne pourquoi je justifie ce que j'écris dans un carnet que je suis le seul à lire quand même).

La douleur peut être bénéfique. Terrae, le 8 février.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Jeu 25 Fév - 17:18

Eriol Eriol



Il est nouveau à Terrae. Il est de taille normale, a les cheveux gris et les yeux bruns. Il est maintenant un Démon Tonnerre.


Terrae, le 25 février : En début d'après-midi, je m'étais rendu à la cafétéria (je n'avais pas assez mangé à midi). Il n'y avait pratiquement personne.
J'ai fini par m'assoir à une table où se trouvait déjà un élève que je n'avais jamais vu. Il s'appelle Eriol.
Il avait l'air de juste commencer à se réveiller (il devait avoir la gueule de bois).
Il n'a pas l'air méchant mais il a quand même une grande opinion de lui-même et il est plutôt lunatique : un coup on a l'impression de l'ennuyer comme ce n'est pas permis et la secondes d'après, il est à deux doigts de monter sur la table tellement ce qu'on lui dit le passionne.
Il sera un Démon Tonnerre, aucun doute la dessus.
Il a l'air de vouer un culte à Kay. Remarque, dans un sens je le comprends : elle est belle, aime les armes et se battre. Elle a toujours quelque chose à boire (bon d'accord ce n'est pas du Saké mais c'est déjà bien) et elle a toujours une idée pour une activité.
Lorsqu'il mentionné le mot "Katana", c'est moi qui ai commencé à m'emporter (en même temps, le Katana est le premier amour de ma vie, c'est normal de réagir comme ça!).
Il m'a aussitôt demandé de lui apprendre à le manier. J'ai déjà Kyôden en élève depuis peu mais ça ne me pose pas de soucis d'avoir deux élèves à la fois et j'ai accepté.
On a parié sur lequel des deux deviendrait le meilleur.
Lorsque je lui ai demandé s'il voulait que je lui forge un Katana, là encore, il m'a demandé de lui apprendre. Là encore, j'ai accepté.
On s'est ensuite rendu à la salle de sport et d'entraînement pour un premier cours au Katana.
Il avait quelques difficultés mais rien de nouveau pour quelqu'un qui n'a jamais tenu un katana de sa vie et rien d'insurmontable.
Ce qui me fait le plus peur pour lui pour le moment, c'est sa surprise à chaque attaque que je fais sur lui. J'espère que ça ne lui fera pas la même chose à son premier combat mais je pense que ce genre de "soucis" ne devrait pas perdurer vu son caractère.
Après un moment à travailler les bases, on a fait un petit exercice. Il a vraiment de bons réflexes et se débrouille plutôt bien pour quelqu'un qui n'a jamais combattu au katana. J'ai fini par lui donner le katana dont il s'est servi. Il a été TRÈS content (tellement qu'il m'a sauté dessus. Heureusement que Dark n'était pas là).


Dernière édition par Karasu le Sam 13 Mar - 23:36, édité 4 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Ven 26 Fév - 2:03

Son pelage a la couleur de l'hiver.

Son poil a la chaleur de l'été.

Elle semble aussi accessible qu'une plante au sol.

Elle est aussi insaisissable que l'eau.

Elle semble aussi inoffensive et calme qu'un lac.

Elle est aussi dangereuse et sauvage qu'un torrent.

Elle semble aussi apprivoisable qu'un chat.

Elle est aussi libre que le plus majestueux des oiseaux.

Elle semble aussi innocente qu'un nouveau-né.

Elle est aussi intelligente que le plus averti des animaux.

Elle semble aussi anodine qu'un loup parmi sa meute.

Elle est aussi unique qu'une étoile dans le ciel.

Elle semble aussi introuvable qu'une étoile en plein jour.

Elle est aussi présente que la lumière de ce monde.

Elle semble aussi dépourvue de conscience qu'une pierre.

Elle est aussi consciente de ce qui l'entoure que le plus brillant des stratèges.

Elle semble aussi égarée qu'un enfant seul dans la rue.

C'est elle qui guide mes pas dans la forêt.

J'ai l'air aussi fixé dans la forêt que dans une chambre vide.

C'est elle qui parvient à me trouver.

Cette louve au pelage couleur neige.

Je ne sais pas qui elle est vraiment.

Mais trois mots résonnent en moi lorsque je la vois ou pense à elle.

Liberté.

Sauvage.

Electra.
Une louve au pelage couleur neige. Terrae, le 25 février.


Dernière édition par Karasu le Lun 1 Mar - 17:45, édité 3 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 28 Fév - 18:31

Kévin



Il est un Démon Sonore. Il est de taille normale, a les cheveux bruns et les yeux marrons.


Je ne sais pas grand chose sur lui. Je sais qu'il vient d'Angleterre. Il manie le fleuret depuis qu'il a cinq ans et sait aussi manier le revolver. Il m'a d'ailleurs aidé à le manier à l'époque où je m'étais remis à me servir de revolvers.



Terrae, le 28 février : En sortant de la chambre à Rika j'ai réalisé que je n'avais jamais mis les pieds dans la salle d'entraînement Air. Kévin y était déjà.
On a fait un petit combat au sabre. Lui avec son fleuret et moi avec Shibien. En voulant éviter une de ses attaques, je suis tombé par terre et j'ai perdu (trop la classe) mais il a accepté qu'on remette ça. Cette fois, c'est moi qui l'ai remporté. On a ensuite fait des exercices de tir un moment avant que mon estomac ne se mette à gargouiller. J'ai alors pris la direction de la cafétéria.


Dernière édition par Karasu le Dim 9 Mai - 3:17, édité 3 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Lun 1 Mar - 0:24

Violette



Elle est une Étoile Marionnettiste. Elle est plutôt grande, a les cheveux noirs et les yeux gris.


Je ne sais pas beaucoup de choses sur elle. Lorsque je l'ai rencontrée, elle avait la réputation de draguer tout les garçons qu'elle croisait. Pourtant, je ne l'ai jamais vu faire. Peut être qu'elle commençait à changer à cette époque là (après tout, Terrae nous a tous changé un moment ou à un autre) ou alors, c'était vrai et je n'étais pas le genre de garçon qu'elle aimait draguer (à mon avis, cette hypothèse est la plus logique (moi non plus, je n'aime pas ma tête mais je ne fais rien pour la changer, même si je suis Morphe)) mais au moins, je m'entends assez bien avec elle pour pouvoir la considérer comme une amie. Elle vient de Santa-Barbara, de Californie. Je ne l'ai jamais vu porter deux fois la même chose (elle doit avoir une garde robe immense).
C'est elle qui m'a fait comprendre à partir de quel moment on peut essayer de contrer le pouvoir des Marionnettistes (et c'était un immense service qu'elle m'a rendu).


Terrae, le 28 février : J'évitais ce tombeau autant que possible mais j'ai fini par m'y rendre.
C'est le dernier lieu où j'avais vu Electra encore en vie.
C'est lieu où l'on ressent le plus sa présence.
Je ne sais pas pourquoi je m'y suis rendu. Peut être que, malgré ce que je pensais, je n'ai toujours pas fait mon deuil ou que je n'arrivais pas à assimiler le fait qu'Elle est toujours là, auprès de nous.
Quoiqu'il en soit, je m'y suis rendu.
Peut de temps après ou peut être de longues heures après, je ne saurais le dire (j'avais perdu toute notion de temps), Violette était derrière moi.
J'étais à la fois surpris et heureux de la voir ici. Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vue.
Et ça m'a même fait du bien de la voir à cet instant.
C'est grâce à elle que j'ai pu réaliser à quel point ce que Alia avait dit était vrai.
Elle est toujours là.
Décidément, Violette ne cesse de me rendre de précieux services.
J'espère que je pourrai lui rendre la pareille un jour.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Mer 3 Mar - 14:48

Yujiro



Il est une Étoile Télépathe. Il est grand, a les cheveux noirs et les yeux gris.


Je ne sais pas grand chose de lui. En même temps, je ne l'avais rencontré que deux fois lorsque je m'appelais encore Akira. La première fois, c'était lors de notre rencontre et on s'est plus exercé sur la technique qui permet de se servir de son élément comme d'un support pour flotter dans les airs. La seconde fois, c'était peu de temps après la mort de Yuki, il avait voulu essayer de me raisonner vu que je voulais m'exiler sur l'île pour ne plus voir personne et, ne supportant pas la présence de quelqu'un dans ma tête (je n'aime pas le pouvoir des Télépathe!), je l'avais attaqué. Donc, je n'ai pas trop eu l'occasion de le connaître. Pourtant, c'est quelqu'un de vraiment gentil. Il déteste la violence et ne se bat que lorsque c'est vraiment nécessaire. Il est amoureux de Yureka. Par contre, il semble avoir un soucis avec les animaux qui n'aiment pas non plus sentir sa présence dans leur tête (ben ce n'est pas que moi finalement!). Pendant l'invasion, il est tombé dans le comas après que Claw l'ait attaqué. Mais heureusement, il est sorti, il y a peu, de ce comas.


Terrae, le 3 mars : J'étais dans la cours, profitant de la fraicheur de l'hiver qui commence petit à petit à s'en aller en même temps que le printemps commence à arriver. C'est à ce moment-là que Yujiro est arrivé. Je n'étais pas très à l'aise à cause de notre dernière rencontre.
Mais il ne m'en voulait pas et souhaitait même ne pas en parler. Je lui en suis vraiment reconnaissant.
Il s'est bien amélioré sur la technique pour se servir de la terre comme support pour rester dans les airs.
Il m'a appris qu'il vient de Chine.
Par contre, là où il m'a vraiment surpris, c'est quand il m'a dit qu'il est le cousin de Storm! Elle ne me l'avait jamais dit (en même temps, elle ne m'a jamais parlé de sa famille ou de son passé...).
Il a pâli lorsque j'ai pensé au fait que la famille de cette dernière était morte. Soit c'était des mauvais souvenirs trop récents pour lui ou bien il n'était pas au courant (c'est là que j'aurais voulu être Télépathe). J'ai fini par me rendre à la cafétéria, mon estomac me rappelant à l'ordre.


Dernière édition par Karasu le Dim 9 Mai - 22:33, édité 1 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 7 Mar - 0:31

Bito Bito



Il est nouveau à Terrae. Il est de taille normale, a les cheveux blonds et les yeux bleus. Il est maintenant un Démon Téléporteur.


Terrae, le 6 mars : J'étais dans les plaines, repensant à l'invasion et notamment le moment où j'ai sauvé Rika de ce Morphe qui l'avait enfermée dans un cercueil de glace qu'il remplissait d'eau.
Mine de rien, même si cette technique a failli la tuer, elle m'a plu. J'étais en train de la reproduire sur un clone lorsque qu'un dénommé Bito m'a foncé dessus avec un batte de Baseball. Je ne sais pas pourquoi mais il n'arrête pas de me considérer comme un Troll (je sais que je suis loin d'être attirant mais quand même, il ne faut pas pousser).
Il a toujours quelque chose à manger sur lui (il avait des saucissons et du chocolat). Il est plutôt imprévisible et ne tient pas en place une seconde. Je suis certain qu'il finira Démon Tonnerre.
Il vient d'une banlieue du nord du Japon (mais il ne m'a pas dit précisément où). Il a traîné pas mal de temps dans la rue, principalement pour se battre (il a d'ailleurs des poings américains sur lui) mais il n'a pas l'air d'avoir eu un passé facile dans ce milieu (en même temps, c'est rare d'avoir un bon passé lorsqu'on a traîné dans ce genre de milieu).
Il me traite sans cesse de Troll (oui je l'ai déjà écrit) et me donne des noms bizarres mais dans le fond, il est gentil comme garçon.
On s'est rendu à la cafétéria (il ne l'avait toujours pas vue).


Terrae, le 11 avril : Pendant le combat de Casadon contre Surin, Bito a provoqué Surin qui l'a ensuite attaqué. Je l'ai sauvé à temps et il a montré son ingratitude avant de s'évanouir.


Dernière édition par Karasu le Dim 11 Avr - 12:05, édité 3 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 7 Mar - 23:43

J'ai toujours été persuadé de la manière dont j'allais mourir.

J'ai toujours été persuadé que ce serai moi qui me donnerai la mort.

J'ai toujours été persuadé que je mourrai en me faisant le Seppuku.

Je pourrai ainsi me laver de mes péchés et de mes échecs.

Mais depuis quelques temps, je me dis que même l'honneur de faire ce rituel, je ne le mérite pas.

C'est ainsi que d'autres formes de mort m'apparaissent à l'esprit en ce moment.

Mourir pour sauver une personne qui m'est chère serait une bonne façon de partir.

Mourir en sauvant une connaissance serait aussi une façon utile de partir.

Mourir en sauvant une personne qui m'est inconnue en serait également une.

Mourir en combattant un groupe de personnes serait une façon courageuse de quitter ce monde.

Mourir en combattant une personne de mon niveau serait une occasion d'avoir appris quelque chose de plus avant de rendre mon dernier souffle.

Mourir, tué par une personne n'ayant aucune expérience au combat m'aura appris que je n'étais pas quelqu'un de suffisamment prudent.

Mourir, trahis par quelqu'un m'aura appris que faire confiance n'est jamais bon.

Mourir en m'empoisonnant serait une façon de partir simple mais tellement lâche.

Ce serait sûrement la mort qui me ressemblerait le plus. Après tout, je ne connais pas de personnes plus lâches que moi-même.

Pourtant, la mort que je mériterai serait une mort lente et douloureuse dans un endroit où personne ne me trouverait.

S'il y a bien une chose que je mérite, c'est de rendre mon dernier souffle seul et abandonné, oublié de tous pour ne jamais être retrouvé.

Au bout du compte, toute mort est bonne à prendre.

Mais toutes ont une part de bonté et tout le monde se pose la même question.

De quelle façon mourrai-je?

Je n'en voit qu'une que je mérite vraiment.

J'espère que c'est ainsi que je finirai.

De quelle façon mourrai-je? Terrae, le 8 mars

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Lun 8 Mar - 2:59

Qui est l'ami?

Qui est l'ennemi?

Considérer quelqu'un comme un ami prend du temps.

Considérer quelqu'un comme un ennemi se fait en un instant.

En qui peut-on avoir confiance?

De qui faut-il se méfier?

Un sourire permet souvent d'acquérir la confiance.

Un mauvais regard à obtenir le mépris.

Pourtant le sourire est la forme la plus courante du mensonge.

Un regard froid cache souvent une grande chaleur humaine.

Les paroles nous font croire ce que les autres veulent qu'on croit.

Un silence nous fait croire ce que l'on veut croire.

Pourtant les paroles nous dissimulent souvent la vérité.

Le silence nous nous la montre sans nous la dire.

Lorsqu'on s'attache aux autres, on croit plus facilement en la vérité qu'ils proclament.

Et c'est également de cette manière dont ils peuvent se jouer de nous en nous mentant.

Lorsqu'on méprise quelqu'un, on voit immédiatement lorsqu'il nous ment.

Mais c'est aussi ainsi que l'on refuse de voir la vérité qu'il nous proclame.

Un ami devient rapidement un parfait ennemi.

Un ennemi devient lentement un ami.

Est-ce une raison pour ne lier de lien avec personne?

Ou au contraire, en est-ce une pour choisir avec plus d'attention ses véritables amis?

La solitude nous permet d'éviter à avoir à faire ces choix.

Elle nous permet de croire uniquement en ce que nous voulons.

Elle nous empêche de croire en des êtres qui finissent toujours par se jouer de nous.

Elle nous permet d'avoir confiance en l'unique être qui nous permet d'avancer : nous-même.

Elle nous rend indépendant.

Elle nous rend libre.

La solitude, une confiance. Terrae, le 8 mars.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Sam 13 Mar - 22:58

Puis-je encore partager quelque chose avec toi?

Oui.

Puis-je tout partager avec toi?

Non.

Je ne suis qu'un être égoïste.

Je voudrais que tout ce que j'ai partagé avec toi, personne d'autre n'en profite.

Pourtant, les gens finissent toujours par m'arracher ce que je garde de toi.

Aujourd'hui, il me reste trois choses de toi que personne d'autre ne pourra me voler.

Tes armes.

Ton amour.

Tes pensées.

Tes armes qui sont la dernière preuve matérielle qu'il me reste de toi. Personne ne me les prendra.

Ton amour qui est la plus belle chose que tu m'aies donné. Personne ne me le prendra.

Tes pensées que tu as écrites dans ce carnet. C'est comme si elles matérialisaient une partie de ton âme qui aurait pris la place de la mienne que j'ai perdu en te voyant partir. Personne ne me les prendra.

Je ne suis qu'un égoïste.

Je le sais mais je n'ai pas envie de changer.

Certains veulent même me voler ce que tu m'as apporté.

Ils n'auront pas ce qui m'est le plus cher venant de toi.

Ils n'auront pas la Liberté que tu m'as apporté.

Je ne te perdrai pas. Terrae, le 13 mars.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 11 Avr - 1:41

Mahiro



Elle est nouvelle à Terrae. Elle est de taille normale, a les cheveux roux virant sur le blond et les yeux bleus.


Terrae, le 11 avril : J'étais en train de m'entraîner à la fois au tir et au lancer de couteaux dans la forêt lorsque j'ai sentis une présence derrière moi. C'est là que j'ai fait la connaissance de Mahiro. Elle s'est d'abord faite passer pour une Master mais en fait, elle est nouvelle. Elle maîtrise à peu près les mêmes armes que moi et a l'air douée au combat et en plus, je la trouve vraiment sympa. Nous nous sommes fait attaquer par une personne qui avait trouvé refuge dans la forêt et qui utilisait des aiguilles empoisonnées pour attaquer. Mahiro s'en est prise une et à finit par s'évanouir. Je l'ai vite menée à l'infirmerie en me faisant pousser des ailes dans le dos. Heureusement, je suis arrivé à temps et les Guérisseurs l'ont guérie. Par contre, Mahiro a voulu se relever trop vite et m'est tombée dessus. Je crois qu'on était autant gêné l'un que l'autre. On a décidé, plus pour changer de sujet qu'autre chose à mon avis, d'aller s'entraîner.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 11 Avr - 12:39

Lolie Lolie



Elle est nouvelle à Terrae, elle est de taille normale, a les cheveux blond platine et les yeux bleu-verts. Elle est maintenant une Ange Sensitive.


Terrae, le 11 avril : J'étais en train de me balader à moto lorsque j'ai eu l'idée de sauter d'une falaise à une autre. Lorsque j'ai atterri de l'autre côté, j'ai vu une fille qui courait, de la musique aux oreilles. Elle s'appelle Lolie. Elle est nouvelle à Terrae. Apparemment, elle risque d'être Tonnerre et vient d'Osaka. Sa mère est américaine et son père japonais Elle est ensuite montée derrière moi et on a roulé un peu avant que je ne décide de refaire le même saut qu'avant notre rencontre. Je ne sais pas vraiment ce qu'elle a fait avant d'arriver à Terrae, mais apparemment elle a fait des erreurs qu'elle regrette et ne veut plus faire. Elle m'a ensuite demandé de lui apprendre à conduire la moto. Je n'étais pas très rassuré mais j'ai accepté. Elle a eu du mal au début mais elle a réussi à bien s'en tirer. Derrière elle, je tenais le guidon pour diriger la moto. Lorsque je lui ai proposé de conduire toute seule, elle a dirigé volontairement la moto vers un précipice. Heureusement, je l'ai rediriger au bon moment et ai coupé le moteur. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal (et de casse). Voyant qu'elle me provoquait du regard avec un sourire en coin, j'y ai répondu et l'ai embrassée. Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est qu'elle y réponde et m'embrasse à son tour. Elle est ensuite partie et je suis reparti dans les plaines à moto.


Terrae, le 11 avril : J'étais dans ma chambre en train de boire du Saké sur le rebord de ma fenêtre lorsqu'on a frappé à la porte. C'était Lolie. Là, pour être surpris, je l'ai été. Elle est rentrée dans ma chambre pour se servir de mon Saké puis on a "reprit" ce qu'on avait commencé lors de notre rencontre (en fait, on s'est retrouvé à ma fenêtre, Lolie assise sur le rebord, m'encerclant de ses jambes pour m'embrasser tandis que je le lui rendais). Avant que ça n'aille trop loin, elle s'est arrêtée, ne voulant pas faire de bêtise et ne voulant pas refaire des erreurs qu'elle aurait déjà faite. J'avoue que ça m'a arrangé : ça m'a permis de lui expliquer que je ne comptais plus jamais m'engager dans une relation avec une fille, juste "passer du bon temps avec" mais que ça n'aille pas plus loin pour ce genre de rapports. J'ai été content de voir que ça lui allait.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 11 Avr - 13:58

Mehan



Il est nouveau à Terrae. Il est de taille normale, a les cheveux bruns et les yeux marrons.


Terrae, le 11 avril : Je l'avais croisé dans les couloirs et apparemment Kay lui aurait conseillé de venir me voir. Je lui ai un peu expliqué le fonctionnement de l'institut mais il n'a pas voulu que je lui explique tout d'un coup, préférant en apprendre petit bout par petit bout par différentes personnes. Je l'ai conduit jusqu'au dortoir des Novices. Il a vécu en Irlande. Il possède un katana aussi. Je lui ai conseillé divers endroits pour pouvoir se reposer comme il me l'a demandé. Nous nous sommes ensuite séparés.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 11 Avr - 14:17

Yukiko



Elle est nouvelle à Terrae. Elle est de taille normale, a les cheveux blancs et les yeux bleus.


Terrae, le 11 avril : J'avais passé l'après-midi, assis sur la branche d'un arbre sous la pluie à regarder le soleil suivre sa course. Lorsque la pluie s'est arrêtée, j'ai vu une fille que je n'avais jamais vu bondir vers la branche sur laquelle je me tenait. Elle m'a dit être nouvelle et a failli tomber, heureusement, elle s'est rattrapée à une branche plus basse. Par contre, en voulant essayer de la rattraper, c'est moi qui suis tombé par terre. Je n'avais pas eu le temps de me relever que la fille m'est tombée dessus. Je ne sais pas vraiment lequel des deux était le plus gêné. Pour essayer de cacher ma gêne, je me suis présenté. Elle s'appelle Yukiko. Malheureusement, pendant sa chute, elle s'est foulé la cheville. Je me suis alors transformé en jaguar et l'ai emmenée. Les Guérisseurs n'ont pas mis longtemps à la soigner. On a ensuite pris la direction de la salle de discussion en discutant. Elle vient aussi d'une petite ville du Japon. Elle a déjà rencontré Yureka et semble l'apprécier (en même temps, qui ne l'apprécierait pas?). On est finalement arrivé à la salle de discussion.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:41, édité 2 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Sam 17 Avr - 2:15


Azuka



Je ne pouvais pas ne pas écrire quelque chose sur elle.






Elle était de taille moyenne : un mètre soixante quatre. Elle avait les cheveux châtains foncés qui lui arrivaient à la nuque. J’aimais les voir voleter quand le vent soufflait ou encore lorsqu’elle marchait.


D’ailleurs, sa façon de marcher… rien qu’en la voyant marcher on pouvait en apprendre beaucoup sur elle.


Elle avait une démarche assurée mais pas pressée, montrant une méfiance permanente. Personne ne pouvait s’approcher d’elle sans qu’elle n’aie déjà posé ses yeux marrons chocolat sur cette personne.


Ses yeux aussi ont longtemps occupé mon attention. Elle m’envoûtait chaque fois que son regard se posait sur le mien. Quand je regardais ses yeux, plus rien d’autre ne comptait pour moi. J’aimais me perdre dans la contemplation de leur éclat à la fois si clair mais avec une partie légèrement sombre qui donnait à son regard la sensation qu’elle arrivait à voir en moi comme si chacune de mes pensées avait été un mot que je me serrais empressé de vouloir lui dire. Je ne pouvais et ne voulais voir rien d’autre que l’éclat marron de ses yeux. Je ne voulais qu’une chose : être l’objet de son attention, que ses yeux qui me fascinaient tant ne regardent que moi. Je jalousais chaque chose qui se reflétait dedans et qui n’était pas moi.


A chaque clignement de paupière, je perdais le paradis dans lequel je me perdais pour en découvrir un nouveau lorsqu’elle soulevait de nouveau ses paupières. Ses paupières aussi m’en apprenaient sur elle. Chaque fois qu’elle les fermait, je voyais à la fois l’assurance qu’elle avait gagné au fil des années, sa maturité, mais aussi ses craintes, ses peurs que je repérais lorsque ses paupières tremblaient légèrement. Elle pouvait sembler légèrement naïve et distraite mais rien de ce qui l’entourait ne lui échappait.


Son sourire… Je crois que j’aurais pu faire n’importe quoi pour pouvoir le voir en permanence affiché sur son visage. Comment le décrire? Ce serait plus une utopie qu’autre chose que d’essayer mais pourquoi ne pas essayer? Ses lèvres s’étiraient ni trop ni trop peu, juste assez pour afficher un sourire, un vrai sourire. Qu’il soit doux, timide, amusé, ironique, mauvais, il lui aurait permis de faire de moi tout ce qu’elle voulait. Peut être était-ce simplement le fait de vouloir voir ses lèvres en mouvement qui me poussait à faire n’importe quoi pour la faire sourire, je ne saurais le dire.


Si ses yeux me faisaient me perdre dans leur contemplation, si son sourire pouvait me faire oublier n’importe lequel de mes états, sa voix m’ensorcelait, m’envoûtait, m’enchantait. Elle était légèrement cristalline, virant légèrement sur les aigus lui donnant une voix d’une adolescente qui commence à devenir une vraie femme. Sa voix… elle était ma berceuse, comme elle était mon réveil. Elle était ma musique, elle était ma joie comme elle était ma tristesse. Même quand elle allait mal, elle gardait un ton enjoué et qui mettait à l’aise. Quoi qu’elle
dise, je savourais les sons qu’elle produisait par le biais de sa voix comme si c’était la première fois que je l’entendais et comme si c’était la dernière.


Ses lèvres avaient un léger goût sucré avec un petit arrière goût de pomme. La pomme était son fruit préféré et elle adorait tout ce qui avait un rapport avec la pomme. Ça allait des bonbons, des plats, aux déserts jusqu’aux boissons (bien sûr la Manzana était sa boisson préférée). Elle adorait les sucettes et les chewing-gum à la pomme (elle en avait constamment un dans la bouche).


Sa peau était blanche, légèrement bronzée. Elle était douce et mes doigts pouvaient facilement glisser dessus. J’aimais la sensation que me procurait sa peau sous mes doigts.


Quant à son parfum… Je le reconnaîtrais entre mille. Je crois surtout que c’est le mélange entre son odeur et son parfum qui m’enivrait le plus.
Chaque fois que je respirais son odeur, je ne pouvait m’empêcher de fermer les yeux pour mieux la savourer et me laisser emporter par mes autres sens alors en parfait éveil.


Ce que j’aimais chez elle aussi, c’est que son parfum était sa seule marque de coquetterie. Elle ne supportait pas tout ce qui touchait au maquillage et compagnie.


Sa silhouette était… parfaite sans l’être. Ses mensurations (que je ne citerai pas au cas où quelqu’un finirait par lire mon carnet pour une raison ou pour une autre) étaient… juste assez avantageuses sans trop l’être.


Physiquement, elle était… normale. Je ne vois pas d’autres mots. Je crois que c’est justement le fait qu’elle soit simplement normale qui m‘avait
attiré chez elle. Pourtant, toute normale qu’elle puisse être physiquement, son caractère était ce qui la rendait très différente des autres. C’est aussi ce qui m’attirait chez elle. J’aimais le fait qu’elle aie l’air d’être une fille ordinaire alors qu’il en était tout autre.


Son caractère… C’était vraiment ce qui la faisait et faisait son charme. Elle n’hésitait pas à aller vers les autres et à leur parler franchement sans pour autant être agressive (sauf lorsqu’on la cherchait). D’ailleurs, elle avait une sorte de tic qui consistait à poser ses poings sur ses hanches chaque fois qu’elle s’adressait à quelqu’un où qu’elle admirait quelque chose. Elle ne se laissait jamais marcher sur les pieds et n’hésitait pas à frapper quand il le fallait.


Elle adorait jouer aux jeux vidéos (surtout les jeux de combats) et aimait se battre au corps à corps, bien qu’elle sache bien manier le katana, les dagues et les poignards. Elle adorait aussi les sensations fortes et la vitesse en particulier. Elle adorait rouler à moto.


Elle écoutait surtout du Rock et jouait de la guitare et de la basse (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé d’apprendre à en jouer à Terrae). Sa voix était magnifique, était ma berceuse… mais par contre, elle chantait faux (je repense encore aux fous rires qu’on avait eu à propos de ça). Son rire en revanche était le plus beau son que j’ai entendu. Il me permettait de la voir sourire tout en rigolant. Elle me chantait ainsi la plus belle des chansons que j’ai pu entendre.


Par contre, elle ne supportait pas les filles trop capricieuses et dragueuses. Chaque fois qu’elle en croisait une, elle ne pouvait s’empêcher de lui donner une gifle. Sa plus grande phobie était… les chenilles (une fois, on a eu le malheur d’en trouver une sur le rebord de la fenêtre de la chambre… Je crois que même un Sonore ne m’aurait pas fait plus mal aux oreilles et j’ai même perdu un ordinateur portable quand elle l’a pris pour le lancer sur la chenille…).


Il fallait toujours qu’elle aie quelque chose à faire. Les seuls moments où elle ne bougeait pas, c’était quand on regardait les couchers de soleil sur la colline à la sortie d'Hakodate et quand elle dormait. J’aimais ces moments passés avec elle.


Elle était également toujours prête à aider les autres (c’est en très grande partie grâce à elle que je me suis mis à vouloir les aider également. Ce qui tenait de l’exploit à l’époque vu le peu de considération que j’avais pour les hommes).


Elle adorait manger des sushis. Dès qu’elle entendait ce mot, elle était au garde à vous. Par contre, elle était comme moi : elle cuisinait vraiment n’importe comment (elle a réussi à déclencher un incendie, qu’on a rapidement éteint, en faisant chauffer des nouilles une fois).


Elle adorait la moto mais elle aimait aussi beaucoup se balader à vélo (en fait, elle adorait tout ce qui était à deux roues). Une fois, je l’ai trouvée sur le haut d’un immeuble sur son vélo et… elle a sauté avec dans le vide pour atterrir sur le toit en face qui était moins situé en hauteur et ainsi de suite jusqu’à atteindre le sol. Je crois qu’elle ne m’avait jamais fait aussi peur et impressionné à la fois.


Si elle avait ressenti l’Appel et qu’elle serait arrivée à Terrae, il n’y a pas d’hésitations à avoir : elle aurait été une Démone Téléporteuse.


Elle est la fille d'Heihachi Mishika, une personne en qui j’avais plus que confiance il fut un temps, et d’une femme que je n’ai jamais vu. Je sais
juste que c’était une femme que Heihachi n’aimait pas (je crois que la seule personne qu’il aie jamais aimé fut Azuka).


En fait, Azuka n’a pas été conçue volontairement. Lorsque sa mère a appris qu’elle était enceinte d’elle, elle n’a pas osé le dire tout de suite à
Heihachi de peur qu’il ne décide la faire avorter. Lorsqu’il ne fut plus possible de cacher sa grossesse, elle lui a annoncé la nouvelle. Au début, il était ennuyé, très ennuyé, mais il avait décidé d’assumer son « erreur » et de ne pas la tuer.


Lorsque Azuka est venue au monde, Heihachi n’a même pas cherché à se débarrasser d’elle ou même de cacher son existence. Personne ne connaît les véritables raisons de cette décision mais pour l’avoir côtoyé pendant plus d’un an, je pense que c’était parce qu’il ne pensait jamais avoir d’enfant, lui qui était incapable d’aimer qui que ce soit. Après, ce n’est que mon avis. Maintenant, à moins que quelqu’un ne connaisse ses véritables raisons, elles demeureront inconnues à jamais étant donné qu'il est mort.


Les sept premières années de sa vie furent les seules qu’elle eut de normales. Le jour de son septième anniversaire, le cadeau qu’elle reçut de son père fut un poignard. Heihachi avait décidé de lui apporter une nouvelle éducation et de lui enseigner l’art de se battre.


En plus de ses cours scolaires, elle suivait des cours, dirigés par son père, où elle apprenait à se battre et se défendre au corps à corps ainsi que l’art de manier les armes blanches à petites lames (ça allait du lancer jusqu'à poignarder quelqu'un discrètement dans une foule sans se faire repérer, en passant part le duel aux poignards).


De ce qu’elle m’a dit, les entraînements (surtout pour une fille de sept ans) étaient vraiment éprouvants et difficiles. Heihachi était impitoyable avec elle (et je n’ai pas eu de mal à la croire sur parole lorsqu’elle m’a dit ça) mais à l’époque, elle en était plutôt heureuse car c’était pour elle une façon de passer du temps avec son père et elle aimait voir son visage sourire de fierté lorsqu’elle réussissait ce qui lui était imposé.


Cependant, c’était sa mère qui ne voyait pas ces entraînements d’un bon œil. Elle avait peur que Azuka devienne comme son père : un être sans cœur, incapable d’aimer qui que ce soit. Mais elle ne pouvait rien y faire. Elle n’avait aucune influence sur Heihachi qui aurait risqué de la tuer si elle avait objecté quoi que se soit sur l’éducation qu’il imposait à leur fille. Et puis, elle n’avait pas le cœur à essayer de séparer Azuka qui était heureuse de voir son père qu’elle ne voyait pas en dehors de leurs entraînements.


Ses entraînements avaient des répercutions dans la vie sociale de Azuka. Elle se battait souvent à l’école et était rejetée des autres par la même occasion.

Lorsqu’elle eut dix ans, elle rentra au collège. Heihachi avait décidé de poursuivre ses entraînements sur le combat au corps à corps ainsi que le maniement des armes blanches à petites lames mais d’y inclure un approfondissement de l’étude sur l’anatomie humaine.

Ce fut cette année que sa mère commença vraiment à s’inquiéter sur l’éducation que Heihachi lui imposait. Lors d’une nuit d’hiver, elle avait entendu Azuka crier dans sa chambre, faisant un cauchemard. Elle s’y était précipité et lorsqu’elle était rentrée dans la chambre de Azuka, cette dernière, réveillée en sursaut, avait sorti un revolver qu’elle avait braqué sur sa mère avant de se rendre compte de qui il s’agissait et baisser son arme.


Sa mère était plus que choquée de la voir avec une arme à feu dans les mains mais sa panique s’est accentuée lorsqu’elle lui a demandé où elle avait eu cette arme et que Azuka lui avait répondu que c’était son père qui la lui avait donné lorsqu’elle lui avait dit pour la première fois qu’elle avait peur du noir.


A cette époque, Azuka n’était pas encore en âge de comprendre ce qui se passait mais sa mère oui. Elle a décidé d’essayer, à l’insu de Heihachi, de lui inculquer des valeurs morales humaines. Ce n’était pas évident pour elle car Azuka avait déjà assimilé les valeurs que son père lui avait transmis.


Elle a fini par lui offrir un bracelet. Sur ce bracelet était gravé le nom d'Azuka et au dos était gravé "N’oublie pas d’être toi-même". Ce bracelet était plutôt banal mais grâce à lui, Azuka avait commencé à réfléchir par elle-même et avait commencé à se rendre compte de ce qui lui arrivait et ce qu’elle faisait. Malheureusement, Heihachi finit par découvrir ce bracelet. Il l’a aussitôt confisqué et le lendemain, la mère d'Azuka était retrouvée morte dans le salon, empalée par un katana.


C’était la première fois que Azuka se retrouvait face à la mort. Elle avait alors douze ans. Depuis ce jour, Heihachi n’a pas cessé de lui imposé des entraînements de plus en plus intensifs afin qu’elle finisse trop épuisée et ne souhaite qu’une chose à la fin de chaque entraînement : dormir et rien d’autre.


Jusqu’à ses quinze ans, elle ne vivait qu’en suivant les cours, toujours rejetée par les autres car inaccessible. En effet, chaque fois que quelqu’un s’approchait d’elle, il finissait au sol avec souvent une partie du corps cassée. Et bien sûr, elle suivait toujours ses entraînements pour le combat au corps à corps ainsi que sur le maniement des armes blanches et sur l’approfondissement de l’étude de l’anatomie humaine. Le jour de ses quinze ans, elle recevait son premier katana.


Heihachi était meilleur que moi dans la maîtrise du katana, il était donc normal qu’il veuille que sa fille sache bien le manier également. Elle s’est donc vue imposer un entraînement au katana en plus de tout le reste. Cependant, comme toute fille de quinze ans, elle a fini par commencer à s’intéresser aux garçons et elle a fini par en trouver un à son goût. Ils ont commencé à sortir ensemble. Azuka avait fait attention de ne rien dire à son père et d’agir comme si de rien n’était.


Cependant, elle ne savait pas que Heihachi l’avait faite surveiller depuis qu’elle était rentrée à l’école. Il y avait toujours une personne qui la surveillait à distance. C’est ainsi qu’un jour où elle et son copain s’étaient donné rendez-vous au cinéma, ce denier n’était pas venu. Quelques heures plus tard, en se rendant chez lui pour avoir des explications, elle trouvait la maison de son copain en feu. Ce dernier et ses parents ont péri dans cet incendie.


Elle n’a pas eu à chercher bien longtemps pour comprendre d’où venait cet incendie. Depuis ce jour, elle s’est mise à haïr Heihachi, d’autant plus que ce dernier s’occupait de moins en moins d’elle. Il ne se contentait que de laisser des instructions pour que ses entraîneurs continuent de superviser les entraînements d'Azuka.


L’année de ces seize ans, Heihachi était parti. C’était l’époque où il m’avait rencontré et qu’on avait fondé mon clan Yakuza. Durant cette période, elle n’a dû le voir que trois fois, pas plus. Elle lui en voulait mais était à la fois contente de ne plus le voir tellement elle le haïssait. Elle a ainsi continué à suivre ses entraînements, loin de son père.


L’une des recommandations d'Heihachi fut de lui enseigner l’art de la torture, qu’elle soit physique ou psychologique. C’est là que ses connaissances sur l’anatomie humaine se sont révélées très utiles (c’était bien sûr à cette fin que Heihachi lui avait fait étudier cette science).


L’année de ses dix-sept ans fut l’année de notre première rencontre. Lorsque j’ai appris son existence, j’ai aussitôt pensé à me servir d’elle pour pouvoir me venger d'Heihachi pour ce qu’il m’avait fait quand il avait pris la tête du clan. Elle avait, à l’insu de son père, réussi à avoir accès aux informations qui concernaient les activités d'Heihachi dans le clan et elle était plus ou moins au courant de ce qu’il s’y passait. Lorsque je l’ai vue pour la première fois, elle était en train de s’entraîner au katana dans le dojo où on lui enseignait l’art de pratiquer le sabre.


On se voyait pour la première fois, pourtant, elle me regardait à la fois comme si elle me voyait pour la première fois et à la fois comme si elle
me connaissait depuis longtemps. Sur le coup, le regard intéressé qu’elle me lançait ne m’avait pas fait d’effet mais quand j’y repense aujourd’hui, je ne peux m’empêcher d’avoir un sourire lorsque je me le représente.


A ce moment-là, je ne voulais qu’une chose : me venger d'Heihachi et rien d’autre. Ma première surprise fut de l’entendre me dire qu’elle savait qui j’étais et ce que je voulais. Ma seconde surprise fut de l’entendre me dire qu’elle accepterait de m’aider à condition de faire un duel au katana contre elle et le remporter.


Je n’ai pas mis bien longtemps à la faire tomber sur le dos et poser la pointe de ma lame sous sa gorge. Je me rappelle de sa réaction à ce moment-là.


-Canon et doué au katana… Tu as tout pour plaire.
Avait-elle dit avec un sourire en coin.


J’avais souris à mon tour et avais retiré ma lame de sous sa gorge et lui avait tendu la main pour l’aider à se relever. Elle avait du cran et ça me plaisait, pas dans le sens où je suis tombé amoureux d’elle mais dans le sens où j’aime bien ce genre de fille. Elle avait pris ma main et s’était relevée.


-J’accepte de t’aider si tu m’apprends à devenir aussi douée que toi au katana.
Avait-elle alors dit.


Sur le coup, j’avais eu envie de la tuer. Je détestais qu’on se serve de moi comme ça. Mais je n’avais pas le choix, et puis, je me servais aussi d’elle. J’avais lâché un soupir.


-Ça marche.
Avais-je dit avec un sourire en coin.


-Super! Tu ne le regretteras pas. L’autre rigolo qui me sert de sensei est trop vieux et gueulard pour que ses cours m’intéressent alors que là… rien que le prof me donne envie de suivre ses cours.
Avait-elle dit avec un clin d’œil.


J’avais éclaté de rire.


-J’adore! Je sens qu’on va bien s’entendre!


Je n’imaginais pas à quel point j’avais raison à l’époque. C’est ainsi que pendant près de trois mois, je lui ai appris à se battre au katana tandis qu’elle me permettait d’avoir accès aux renseignements sur le clan. Mon ancien clan. Le clan que j’avais fondé. Le clan que j’avais perdu. J’étais plus que frustré de voir qu’il continuait de bien fonctionner sans moi.


Au fur et à mesure que le temps passait, je sentais et voyais que Azuka était de plus en plus attirée par moi. Elle multipliait les sous-entendus, me proposait souvent des sorties comme aller au cinéma et d’autres choses dans le genre à l‘insu de ses « surveillants ». Elle commençait même à m’inviter à dormir chez elle pour des raisons plus idiotes les unes que les autres. Pourtant, bien que je sache pourquoi elle faisait tout ça, je ne faisais rien pour l’en dissuader, au contraire : j’acceptais ses demandes. Maintenant, je sais pourquoi mais à l’époque, c’était assez étrange comme sensation. Je n’arrêtais pas de me demander pourquoi je la laissais faire, pourquoi j’accédais à ses requêtes et aussi pourquoi je pensais de plus en plus à elle quand je ne la voyais pas alors que j’étais certain de ne rien ressentir pour elle.


Il faut dire que je n’avais jamais été amoureux de qui que se soit avant, c’était une sensation totalement nouvelle pour moi. Bien sûr à force de
multiplier les sous-entendus et de passer beaucoup de temps ensemble, on a fini par avoir un autre type "d’entraînement" que celui au katana. Elle disait ne pas avoir l’habitude de faire ce genre "d’exercices". Aujourd’hui encore j’ai du mal à y croire.


Puis, vint le moment qui changea ma vie. Lors d’un entraînement au katana assez intensif (elle progressait à une vitesse folle même si elle avait déjà des bases avant que je ne me charge de son entraînement), nos lames avait fini par être croisées et nos visages étaient tout proches l’un de l’autre. A ce moment-là, son sourire était passé de l’amusement à la douceur.


-Tu le sais sûrement mais il faut que je te le dise : je suis amoureuse de toi.
Avait-elle dit tandis que ses joues se tintaient légèrement de rouge.


Ce fut comme une sorte de déclic pour moi. Tout m’est paru clair quant à ce que je ressentais pour elle. J’avais eu cette impression envers elle depuis que j’avais commencé à l’entraîner sans savoir de quoi il s’agissait. J’avais accepté ses sorties, passé plus de temps que nécessaire avec elle pour une seule raison : j’étais moi aussi amoureux d’elle.


Ma surprise fut aussi grande que si elle m’avait annoncé ça sans que je m’en sois douté avant. Je ne savais plus quoi penser. Je n’arrivais plus à penser. Puis finalement, j’avais fini par lui rendre son sourire et la regarder dans les yeux.


-Moi aussi, je suis amoureux de toi.


Ses yeux s’étaient écarquillés l’espace d’un instant sous l’effet de la surprise avant de devenir songeurs, comme si elle réfléchissait ou me suspectait de quelque chose. Puis son sourire était devenu un peu plus amusé sans être ironique ou moqueur avant qu’elle ne me fauche les jambes, me faisant tomber sur le dos. Elle s’était alors assise à califourchon sur moi et avait planté son katana au sol à quelques centimètres de ma tête. Elle avait alors rapproché son visage du mien avec un sourire.


-Tu me montres ça?


Elle ne m’avait pas laissé le temps de répondre qu’elle avait pris mon visage entre ses mains et s’était mise à m’embrasser. Ce fut notre premier véritable baiser. Aujourd’hui encore, je ressent la même sensation qu’à ce moment-là. Cette sensation de bien-être, de liberté nouvelle. La sensation de ses lèvres sur les miennes, son souffle sur mon visage, la douceur de ses mains sur mes joues, le son de sa respiration légèrement plus accéléré qu’à la normale.


Pour la première fois depuis longtemps, j’étais bien. J’étais heureux.


Depuis ce jour, je n’en ai pas passé un sans elle. Elle était devenue ma drogue. Je ne pouvais plus me passer d’elle. C’était comme si je rattrapais le temps que j’avais passé avec elle sans me rendre compte que je l’aimais. Je venais tout juste de me rendre compte de ce que je ressentais pour elle et pourtant, c’était comme si j’avais toujours su que j’étais amoureux d’elle.


La suite, je l’ai déjà écrite quelques pages avant. Je ne vais donc pas la réécrire. Et je préfère m’arrêter sur une partie de notre vie où l’on était heureux et en vie.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Ven 30 Avr - 15:05

Maintenant, je ferai un seul paragraphe pour chaque mission que je ferai (ça m'évitera de la réécrire avec chaque personne qui aura été présente dans chacune d'elles).
Mission à Osaka

Aujourd'hui, une mission à Osaka était prévue. Le but était de mener Lolie, qui est une star connu d'un groupe de musique mais qui est censée être morte d'une overdose d'héroïne, à son père afin que celui-ci, n'ayant pas retrouvé le corps de sa fille, ne se pose trop de questions, ce qui pourrait finir par mettre en danger l'institut.
Je me suis donc proposé de l'accompagner. Il y a également Himienaï et June qui ont été du voyage. Lolie a expliqué à June ce que nous allions faire à Osaka et nous sommes partis.


Dernière édition par Karasu le Ven 14 Mai - 20:01, édité 1 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Ven 30 Avr - 15:23

Lotan


Avant, il s'appelait Sadek Prescott. Il est un Master Morphe. Il est de taille normale et a l'origine les cheveux noirs et les yeux blancs.


Je ne sais pas grand chose sur lui. Je sais qu'il vient d'Alaska. Il était ami avec Rick qui est mort en mission. Pendant une certaine période, il avait souvent des envies de meurtres, un peu comme Surin. Un peu avant son passage Étoile, il se mettait à cracher du sang sans qu'on ne sache trop pourquoi. On pensait que son passage au niveau Étoile l'aiderait à aller mieux mais apparemment ça n'a pas été le cas. Il a révélé son potentiel Étoile lorsqu'il est retourné en Alaska avec Electra, Rika et Rick et où ce dernier est mort. Après, je ne l'ai plus vraiment revu cracher du sang, peut-être que ça s'est arrangé, je ne sais pas. Pendant une certaine période, il a intégré l'Organisation dont Zane faisait parti avant de revenir pour nous informer de l'invasion qu'il y a eu à Terrae. Lors de son combat dans l'arène pour passer Master, il a défié Claw, qui s'appelle désormais Mist, mais je n'ai pas pu y assister vu que j'étais à Hakodate avec Electra, Himineaï et Kazuuya. Ensuite, lors de l'invasion, il a subitement disparu sans donner de nouvelles à qui que ce soit pour réapparaître quelques temps après.


Terrae, le 30 avril : J'étais en train de finir de nettoyer mes armes dans ma chambre lorsqu'on a frappé. Bien sûr, c'était Lotan (sinon je n'en aurai pas parlé ici). Sur le coup, je ne savais pas qui c'était vu que c'était la première fois que je le voyais depuis qu'il était devenu Master et que son apparence avait changé. Il s'est présenté puis ma demandé si on pouvait parler en privé. Je l'ai fait rentrer dans ma chambre pour qu'on discute. Il voulait savoir ce qu'il s'est passé la nuit de l'invasion au sujet d'Electra. Il n'aimait pas l'idée que des élèves aient pu mourir pour une histoire d'amour. Ça le rendait furieux.


Dernière édition par Karasu le Ven 14 Mai - 20:00, édité 1 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 9 Mai - 2:14

Mission à Turin

Aujourd'hui est celui où l'on va aller en Italie. Il y aura donc Yin et Casadon. Lorsque je suis arrivé au point d'embarquement, Yin était déjà là. On a un peu attendu Casadon qui n'a pas tardé à arriver. On a ensuite embarqué pour l'Italie. Après un long moment de voyage, j'ai décidé d'aller voler un peu.
Je suis revenu lorsque le port de Tokyo a été en vue.
Yin et Casadon m'ont confié leurs armes que j'ai rangé dans un
manteau que j'ai ensuite fait disparaître puis nous sommes rentrés à l'aéroport et sommes montés dans l'avion. Yin nous a prévenu qu'à notre arrivée, elle se prendrait une gifle par la fameuse Alizée à qui j'ai parlé au téléphone pour une bêtise qu'elle aurait faite.
On a fini par arriver à destination.
Nous sommes arrivés à Turin, en Italie. Nous sommes allé jusqu'au bus dont Yin connaissait le chauffeur. De ce que j'ai vu, c'est le genre de personne à se faire manipuler par une fille dès qu'il voit un bout de peau dépasser. Elle nous a permis de monter gratuitement à bord. Une fois le bus en route, Yin m'a fait prendre conscience qu'en ne parlant QUE Japonais, j'allais avoir des soucis pour me faire comprendre . Les Italiens ne peuvent pas parler japonais comme tout le monde aussi?
On est finalement descendu et Alizée a bien accueilli Yin en la giflant et lui criant dessus. Apparemment, elle serait du genre à tout de suite deviner les sentiments des gens (ce n'est pas non plus une raison pour me parler comme si j'allais me suicider dans la seconde non plus!). Puis une autre fille est arrivée, elle s'appelle Amalia. Yin ne l'apprécie apparemment pas. De ce que j'ai vu, aucune ne supporte l'autre. Amalia a fini par partir et nous avons pris la direction du cimetière mais en route, on s'est arrêté à un restaurant pour manger un morceau (heureusement que je précise pourquoi, je ne m'en serait jamais rappelé sinon). On a dû mentir à Alizée quant aux raisons qui nous incitaient à chercher dans les bases de données pour faire des recherches. On a appris que Yin était officiellement déclarée morte par le directeur de son orphelinat pour
des raisons financières.
On a fini par sortir du restaurant pour nous rendre au cimetière. De ce que j'ai compris, elle rendait visite à un garçon qu'elle a aimé. Casadon et moi l'avons laissée tranquille pendant ce moment. Yin nous a ensuite proposé d'aller à l'orphelinat pour récupérer des informations dans le bureau du directeur. Alizée a demandé si elle pouvait nous accompagner. J'ai accepté. Après s'être infiltré dans l'établissement (Cassadon s'est fait passer pour un nouveau surveillant ou quelque chose dans le genre si j'ai bien compris tandis que Alizée, Yin et moi nous sommes introduits à l'intérieur sans se faire repérer) on s'est rendu dans la salle qui nous intéressait. J'ai fouillé les archives sur l'ordinateur mais je n'ai rien trouvé que je puisse utiliser dans l'immédiat. Yin a trouvé son dossier et j'ai vu une photo de sa mère. Elle lui ressemblait beaucoup. Il y avait également une lettre à l'attention de Yin que je n'ai pas lu par respect pour cette dernière. On est ensuite sorti mais on a du se cacher dans une salle car le directeur était dans les parages.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:45, édité 1 fois (Raison : .)

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 9 Mai - 2:54

Mission à Laroslavl

Aujourd'hui, on part de Terrae pour accompagner Kay en Russie. Lorsque je me suis rendu sur la plage, cette dernière était là, ainsi que Himienaï et Aoi. On sera donc quatre pour le voyage. Himienaï m'a passé, ainsi qu'à Kay, des papiers pour pouvoir porter nos armes puis nous sommes montés à bord. Nous nous y sommes échangé nos numéros de portables pour le cas où.
Une fois arrivés, on a eu un soucis de monnaie et Kay ne voulait pas attendre pour faire les échanges. Elle a fini par "convaincre" un vendeur de
voitures de nous en louer une malgré le soucis de monnaie (en fait, elle s'est servie de ses atouts naturels (ça fait classe dit comme ça je trouve) pour être plus persuasive). Nous sommes allé voir un certain David qui a fait de faux papiers à Aoi et nous avons pris la direction de l'aéroport.

Une fois arrivés, nous nous sommes précipités dans l'aéroport tellement il faisait froid mais une fois à l'intérieur, nous nous sommes perdus (bon d'accord, c'est moiqui ai perdu les autres). Nous avons, une fois que nous nous sommes retrouvés, pris la direction de Laroslavl pour voir un certain Alexis.
Une fois arrivés, nous avons rencontré un certain Marcus qui montait la garde pendant que Alexis était en "réunion" (en fait, il était avec une
fille avec qui il allait coucher). Lorsque Kay lui a dit ce qu'elle voulait, il lui a proposé une partie de "billard". A tout les coups, c'est comme le karaoké des Aigles de Tokyo qui n'est pas un karaoké auquel on s'attend au début et les sons que j'ai entendu à travers la porte grâce à mon ouïe développée pendant que Marcus nous montrait notre itinéraire m'ont confirmé cette pensée. Une fois Kay revenue, on a chacun eu droit à une superbe voiture. J'ai pris la Ferrar
i. On a fini par arriver dans un endroit pour riches.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:46, édité 3 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Dim 9 Mai - 3:10

Mission en France

C'est le départ en France pour aller chez Rika. J'avais un petit peu oublié la date (alors que j'étais au courant la veille) et je suis arrivé sur la plage pour m'exercer à la Gestuelle (un coup de chance que ce soit là que je la fasse) et c'est là que j'ai vu Rika qui n'a pas trop apprécié que j'ai oublié (ça arrive mince!). Elle n'avait pas prévenu Himienaï et Kazuuya (c'est sûrement pour ça qu'elle était si furieuse que j'oublie) mais je l'avais fait à sa place (qu'est-ce qu'elle deviendrait sans moi des fois?) et ils sont arrivés. Nous avons fini par monter à bord.
Après trois jours en mer bien agités, nous sommes arrivés à Bangkok. Le capitaine nous a donné des souvenirs avant de nous séparer puis nous sommes partis à la recherche de l'hôtel où nous devions loger. Sauf que Rika ne savait pas du tout où aller. C'est qu'un homme a tenté de me vendre comme esclave en me promettant de m'offrir un repas en échange. Heureusement, une jeune fille m'a "acheté" pour ensuite me ramener à Himienaï, Kazuuya et Rika qui n'étaient pas contents du tout. Nous avons finalement trouvé l'hôtel qui était complet. Je me suis donc retrouvé dans la même chambre que Rika (Kazu n'a pas voulu partager sa chambre avec moi). Lorsque je suis arrivé dans la chambre, j'étais poursuivis par un homme car j'étais rentré par mégarde dans sa chambre. Je me suis rendu dans la salle de bain pour me cacher. C'est là que je suis tombé sur Rika qui prenait sa douche. Je ne sais pas trop lequel des deux était le plus gêné (surtout que, même si j'ai honte de le reconnaître, elle n'est pas désagréable à regarder (si jamais elle met la main sur mon carnet, elle ne me laissera aucune chance de pouvoir le relire et de relire quoi que ce soit)). Un moment donné, elle a manqué de heurter le sol en glissant et je l'ai rattrapée. C'est à ce moment-là que Kazuuya, venu pour nous faire taire, est entré. Bien sûr, il s'est imaginé des choses. Mais quand Rika lui a envoyé son shampooing à la figure, il l'a traînée sous la douche et l'a aspergée d'eau froide avant de partir. J'ai ensuite nettoyé la salle de bain et fait apparaître une serviette à Rika. Lorsqu'elle est sortie de la salle de bain, elle m'a avoué être rassurée que je l'accompagne car elle serait certainement revenue rapidement à Terrae bien vite sinon. On a ensuite fait une bataille de polochons jusqu'à ce que Kazuuya vienne nous dire d'aller manger. Sauf que Rika n'a pas accepté de recevoir le dernier coup et m'a fait tombé en plein couloir pour me chatouiller. On a ensuite décidé d'aller manger dans un restaurant dont Rika nous a donné l'emplacement. Le repas s'est plutôt bien passé je trouve. On s'est ensuite rendu dans un bar. Je ne me souviens de rien là. Le lendemain, nous avons pris la direction de l'aéroport.
Nous sommes finalement arrivés en France et dans le village de Rika. Tout le monde a l'air de la connaître ici et je ne connaîtrais pas Kazu, j'aurais juré qu'il venait d'ici : les mecs sont plus pervers les uns que les autres. On a fini par croiser une bande de voyous qui semblait connaître Rika mais cette dernière, Himienaï et Kazu les ont vite calmé. On a ensuite fait la connaissance de Léo. Il est bizarre mais a l'air sympa. Il nous a suivi jusque chez lui puis nous avons poursuivi notre route jusqu'à chez Rika. Elle a volé trois traducteurs (elle a essayé de jouer sur les mots mais ce n'est rien d'autre que vol) afin que ses parents puissent nous comprendre. Par contre, lorsque Kazuuya a laissé tomber son mégot par terre, je l'ai trouvée culottée de lui faire des reproches alors que c'est elle qui a déchiré le papier sur lequel il y avait le numéro de... je ne sais pas qui et a laissé les morceaux s'envoler. Franchement, je plains celui qui deviendra son copain. On s'est ensuite rendu à l'aéroport et après avoir rendu Shiki invisible vu qu'il n'aurait pas été accepté, nous avons embarqué.
Nous sommes arrivés chez Rika en fin d'après-midi. Tout le monde semblait la connaître (et les hommes sont plus pervers les uns que les autres dans ce village, ils sont vraiment bizarres les français...). On est tombé sur une bande de voyous qui connaissait Rika (comme le reste des habitants d'ailleurs). Apparemment, elle ne s'entendait pas bien avec eux et naturellement, ça a fini en bagarre (j'ai préféré ne pas m'en mêlé). Lorsqu'ils sont partis, on est tombé sur un certain Léo qui était déjà plus sympa que les autres avec Rika. Lorsque nous l'avons quitté, nous sommes arrivés chez Rika, avant d'atteindre la maison, on a rencontré sa grand-mère qui ne semble pas avoir compris qu'au vingt et unième siècle, tout le monde respecte tout le monde et pas uniquement dans un seul sens. Une fois arrivés à la maison de Rika, on a rencontré ses parents qui ne lui ressemblent pratiquement pas. Sa mère, enceinte, est un peu comme la grand mère de Rika mais son père avait déjà l'air plus humain. Rika n'a pas mis longtemps à leur dire ce qu'elle avait sur le cœur.


Dernière édition par Karasu le Sam 29 Mai - 17:30, édité 1 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Ven 14 Mai - 20:15

Amaya Amaya



Elle est nouvelle à Terrae. Elle est de taille normale, a les cheveux roses et les yeux gris. Elle est maintenant une Ange Sensitive.


Terrae, le 14 mai : J'étais en train de m'entraîner dans les ruines après avoir décidé de ne plus me servir de l'eau lorsque j'ai rencontré Amaya. Elle est un peu comme Rosalee je trouve : elle a vécu dans une famille stricte qui attachait beaucoup d'importance aux traditions et aux manières mais ça ne semblait pas l'enchanter de vivre dans ces conditions. Elle ne s'est jamais servie d'une arme mais adore le chant.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:30, édité 2 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Ven 14 Mai - 20:23

Sivmatt Sivmatt



Il est nouveau à Terrae. Il est de taille normale, a les cheveux châtains et les yeux bleus-verts-gris. Il est maintenant un Démon Morphe.


Terrae, le 14 mai : Je m'étais rendu à la cafétéria et étais en train de manger un poulet entier (je n'avais pas très faim) lorsque j'ai vu un élève prendre un plateau bien rempli. Il s'appelle Matt. Il n'est à Terrae que depuis quatre jours mais il semble s'être vite accommodé. Apparemment, il sera Eau et probablement un Morphe. Et note importante : il a l'air de manger autant que moi (enfin quelqu'un qui me comprend à part Kazuuya!) et en plus, il est sympa! Il manie une épée pas très grande mais qui a l'air bien aiguisée.


Terrae, le 26 mai : J'ai retrouvé Matt dans la salle d'entraînement Eau comme promis. Il est devenu un Démon Morphe. Il a l'air d'avoir du mal avec les transformations mais il a de grandes capacités pour maîtriser l'eau. Il progresse à grande vitesse. Lorsqu'il s'est retrouvé à bout de force et qu'il n'a plus pu continuer à s'entraîner, nous nous sommes séparé.


Terrae, le 27 mai : J'étais en train de m'entraîner dans la salle d'entraînement Eau lorsque j'ai entendu Matt m'appeler. Il a fait de beaux progrès en trois jours : il arrive à former deux sphères entières par ses propres moyens et a très rapidement compris comment ressentir l'eau autour de lui pour s'en servir et a réussi à modéliser quatre sphères à la fois.


Dernière édition par Karasu le Jeu 27 Mai - 1:51, édité 1 fois

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Karasu le Jeu 27 Mai - 1:28

Light



Il est un Master Téléporteur. Il est de taille normale, a les cheveux blonds et les yeux bleus.


Je ne sais pas grand chose sur lui. Je sais qu'il fait partie de l'équipe d'élite de Terrae avec Frost et Noa. Il a fait de nombreuse missions et est le maître de Dark. Il est une vraie pile électrique. Sinon, je n'en sais pas plus à part qu'il était amoureux de Noa. Et pour finir, je ne l'aime pas.



Terrae, le 27 mai : Tout les Masters ont reçu un appel de la part de Philos pour une mission. Seuls les volontaire y participeront. Il y avait Dark, Himienaï, Light et Mist en plus de moi qui se sont rendus au bureau de Philos. La mission consistera à trouver une jeune fille d'environ treize ans qui possède la totalité des pouvoirs des Masters de Terrae. Malheureusement, elle ne comprend pas ce qui lui arrive et est totalement perdue. De plus, la branche scientifique de l'Organisation risque fortement de vouloir lui mettre la main dessus. On va donc devoir la retrouver les premiers et la convaincre de nous suivre au risque de nous faire attaquer. Light dirigera l'équipe.

_________________
La mort est aussi tentatrice qu'une maîtresse...
...mais on préfère rester fidèle à la vie...


... mais lorsqu'on lui cède, elle nous libère.
avatar
Karasu
Master
Master

Nombre de messages : 14350
Age : 28
Localisation : Dans les eaux de la Mer du Japon
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille d'inscription
Âge: 20 ans
Affinité: Comme un lac : calme à l'extérieur mais on ne sait pas ce qu'il y a au fond
Rang: Master Morphe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de Karasu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum